Financer son projet bois énergie

Le financement d’un projet bois énergie est une étape importante et complexe. Plusieurs éléments sont à considérer pour financer son projet sur tout son cycle de vie, et faire une comparaison objective avec d’autres sources d’énergie, notamment fossile (fuel, gaz naturel).

Augmentation du coût des énergies fossiles

Les énergies fossiles vont voir leur coût augmenter avec le mécanisme Contribution Climat Energie (CCE)

La contribution climat énergie (CCE) donne un prix aux émissions de CO2 en France. Cette contribution est directement proportionnelle aux émissions de CO2 liées à la combustion des énergies fossiles. Elle représente un coût de l’énergie, qui est répercuté in fine aux consommateurs finaux.

Le niveau de cette contribution s’élève en 2016 à 22 €/tCO2. Selon la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, ce niveau sera de 56 €/tCO2 en 2020, et de 100 €/tCO2 en 2030.

L’Administration a retenu les coefficients de conversion suivants :

  • gaz naturel : 2,35 tCO2/tep (0,202 tCO2/MWhPCI)
  • fioul domestique : 3,08 tCO2/tep (0,265 tCO2/MWhPCI)

Sur ces bases, voici donc un exemple d’évolution du prix du gaz naturel payé par le consommateur final :

 

(source CIBE, d’après base de données Pégase MEEM/CGDD/SOeS)

Aides financières

Appel à projet Bois énergie

La Région Auvergne-Rhône-Alpes souhaite encourager les projets de chaufferies bois collectives :

  • De petites et moyennes puissances avec ou sans réseau de chaleur,
  • Approvisionnées par les filières locales, de préférence issues du bois forestier,
  • Performantes et dont le suivi de la performance est intégré au projet,
  • Assurant les besoins en chaleur de bâtiments mieux isolés

Bénéficiaires

Tous maîtres d’ouvrage, à l’exception :

  • des particuliers à titre individuel,
  • de l’Etat, les Conseils départementaux et leurs établissements publics (pourront toutefois candidater les hôpitaux, les prisons, les centres sociaux autres établissements à caractère médico-social).

Montant /Accompagnement proposé

Le financement des projets se fait par subvention au fil de l’eau par la Région Auvergne-Rhône-Alpes.
Taux maximum d’intervention régionale: 40% de l’assiette éligible (fonds Région « appel à projet Bois-énergie » ou FEDER*).

Le montant de l’aide sera évalué au regard des critères de sélection et des co-financements.

(source : site de la région Auvergne-Rhône-Alpes)

Autres sources de financement

En créant un nouveau modèle énergétique français, la loi de transition énergétique pour la croissance verte a permis le développement du financement participatif des projets d’énergie renouvelable. Ils constituent un levier essentiel pour porter la part de ces énergies à 40% de la production d’électricité d’ici à 2030. Les territoires à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV), soutenus par le ministère, montrent l’exemple.

Du bois énergie coopératif

Le développement d’une filière bois énergie locale fournit un autre exemple de la démarche mutualiste appliquée à la production d’énergie.

Par exemple, la société coopérative d’intérêt collectif Bois énergie Lot a été créée par Fermes de Figeac pour investir dans l’installation de chaufferies bois et vendre de la chaleur renouvelable à des établissements locaux dans un partenariat de longue durée.

Une quinzaine de chaufferies sont actuellement en projet dans des écoles, les maisons de retraite, de petits groupes d’habitations ou des entreprises.